• Sans donjon Ni dragon

    Sans donjon Ni dragon

    Titre : Sans donjon Ni dragon
    Auteur : Olivier Boile
    Editeur : Nestiveqnen édition
    Nombre de page : 276 pages

    Résumé :

    Lorsqu’ils font une halte bien méritée dans une cité en ruine, les rois Mages tombent sur trois individus qui leur ressemblent comme des frères. À ceci près que leurs intentions sont bien moins louables…

    Alors qu’elle se morfond dans le château de son père, la jeune princesse attend la visite de son « doux chevalier ». Reste à savoir si ses amis mercenaires se contenteront d’une simple visite de courtoisie…

    Quand Attila parvient sous les remparts de Paris, il ne s’attend pas à une quelconque résistance. C’est sans compter sur WonderGen – que l’Histoire retiendra sous le nom de sainte Geneviève…

    Un recueil garanti sans donjon ni dragon ! Mais avec quand même des trolls, des vampires, des héros mythiques, de la magie... et la fin du monde !

    Mon avis :

    Tout d’abord, je souhaite remercier Livraddict ainsi que les éditions Nestiveqnen pour ce partenariat. Lorsque j’ai vu le livre dans la liste proposé, j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour le résumé qui est très alléchant, puis pour la couverture assez unique : un chevalier en armure posé contre une moto… c’est assez unique non ? Bon, les plus pointilleux d’entre vous me diront que c’est « un prince charmant » mais on sait tous ici que les princes charmant n’existent que dans le rayon biscuit des magasins. 

    Lorsque j’ai été sélectionné, j’étais vraiment super contente, mais ma joie n’a été que de courte durée. Je n’irais pas jusqu’à dire que je n’ai pas aimé ma lecture. Mais je ne l’ai pas adoré non plus. Ce livre sera malheureusement classé dans ceux qui ont juste été lu… sans plus. 

    Dans ce recueil atypique, l’auteur navigue entre plusieurs époques, peuple et personnage mythique tel que César, Attila ou Zeus, et ce n’est qu’un échantillon cité ! Bien que l’originalité des différentes nouvelles soit un véritable point positif, le style d’écriture d’Olivier Boile ne m’a par contre pas conquise. Je me suis retrouver plusieurs fois à regarder ce qu’il me restait à lire des nouvelles en soupirant. Cependant, ça n’a pas été le cas pour toutes, ce qui est assez étonnant en y repensant. Par exemple pour « Geneviève versus Attila » j’ai été complètement happé par le récit ! De plus, la façon dont l’auteur à revisité l’Histoire est très intéressante et il m’est régulièrement arrivé de me dire « et pourquoi pas ? » 

    En bref, il s’agit d’une lecture relativement agréable mais pas exceptionnel non plus ce qui ne m’empêche pas d’être, du coup, curieuse de ce qu’a fait d’autre l’auteur. 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :