• Jusqu'à la fin des temps

    Jusqu'à la fin des temps

    Titre : jusqu’à la fin des temps
    Auteur : Céline Guillaume
    Editeur : Underground
    Nombre de page : 216 pages

    Résumé :

    Au milieu des bois, lors d’une nuit sans lune, elle m’apparut pour la première fois. Mythe ou réalité, annonciatrice d’infortune ou de réussite, je l’ignorais… Seule une antique pièce syrienne abandonnée sur mon siège témoignait de ma rencontre avec la Dame Blanche, messagère de l’au-delà qui allait me guider vers ma destinée tracée depuis la nuit des temps.

    Huit siècles après le début de cette histoire dans l’Histoire, je tenais dans mes mains notre devenir.

    Mon avis :

    J’ai acheté ce livre pour l’évènement organisé par « Vision Livre » : un mois, une maison, un achat. Le mois de juin étant consacré aux éditions Underground. C’est d’ailleurs par l’évènement sur facebook qu'avec ma binomette Psylook nous avons décidé de faire une lecture commune =) 

    Avant de vous parler du livre, je voulais attirer l’œil sur l’aspect même du livre que je trouve réellement magnifique. Tout d’abord, la couverture est rigide, elle fait penser aussi à un vieux livre. Le papier quant à lui est assez épais, et il n’est pas d’un blanc éclatant, plus un blanc casser, un peu jaunis, ce qui donne un certain style au livre. Et enfin, au début de chaque chapitre, il y a une petite illustration et ça donne du cachet au livre

    Je vous avoue que le simple fait de le tenir entre les mains est un pur bonheur. Alors quand je l’ai commencé, j’étais déjà toute contente. En plus, je l’ai fini en trois soirée, ce qui est tout bonnement merveilleux pour moi qui était dans une passe de panne livresque. 

    Jusqu'à la fin des temps

    Attention aux spoilers ! Il y en a quelques uns malheureusement !

    Cassandra est une jeune femme solitaire qui voit sa vie changer après avoir rencontré une « birette », une sorte de dame blanche. C’est ainsi que notre héroïne va entamer une quête, celle de sa destinée : suivre la continuité d’un passé lointain. Un passé lourd, des vies antérieurs ou elle a souffert plus que n’importe qui. 

    Je me retrouve avec un avis assez mitigé. J’ai vraiment apprécié ma lecture et il ne manquait qu’un rien pour que ce soit un coup de cœur. Cependant, je dois admettre que l’auteur a beaucoup de talent. Elle a su mêler notre époque à des flash du temps des croisades, nous mettant à la fois en Orient et en Occident avec brio. Céline Guillaume a su me transporter dans un autre temps, un autre lieu. 

    Concernant le personnage de  Cassandra , il y a un an, je vous avoue que je vous aurai dit que je ne la comprenais pas et que je trouve idiot de vouloir mettre fin à ses jours comme ça. Mais, au cours des douze derniers mois, il m’est arrivé certaines choses. Alors, je ne dis pas que je valide son geste, mais je comprends mieux ce qui l’y a pousser.  Sinon, il s'agit d'une jeune demoiselle tourmenté et qui m'a fait beaucoup de peine. J'ai été vraiment touché par ce qui lui arrive. 

    Il y a aussi sa meilleur amie Lucia, pour qui, je pense, elle ressent de la jalousie. Et oui, car Lucia est avec l’homme dont Cassandra est secrètement amoureuse. Et d’après les dire de notre héroïne, Lucia est une personne magnifique (et pas que physiquement) Cependant, je vous avoue que moi, j’avais envie de lui coller des baffes à celle-là… Sa meilleure amie a été retrouver au milieu des bois, elle est au plus mal, et quand elle l’a ramené chez elle, elle la laisse seule. 

    Et puis, après la tentative de suicide de Cassandra, elle l’abandonne totalement parce que son homme a décider qu’il était mieux pour eux de partir… ou comment enfoncer quelqu’un dans sa dépression en moins de dix leçons… D’ailleurs, le Tristan, j’aurai bien claquer le bouquin dans sa tronche à celui-là… Il n’a aucune compassion et le peu qu’on voit de lui, il le passe à râler ou à faire rager la lectrice que je suis. Bref… je change de personnage avant de m’énerver. 

    Jusqu'à la fin des temps

    Il y a aussi Bérénice, une bénévole de l’hôpital qui va devenir une grande amie et confidente de Cassandra, elle va être un grand soutient pour cette dernière. Je l’apprécie grandement car elle est toujours douce et enjouée. C’est aussi celle qui va permettre à notre héroïne de rencontrer Kassem. Ah Kassem… il m’a fait rêver celui-là. J’ai eu le cœur déchirer pour lui d’ailleurs. Et pour ceux qui ont lu le livre, il y a bien sur les vies antérieures : Solaya et Al-Kamil : même dans leurs vies nouvelles, ils restent les même avec un amour d’une pureté rare. 

    Jusqu'à la fin des temps

    En parlant des vies antérieures, la seconde partie du roman se passe à l’époque des croisades. J’ai à la fois aimé et détester cette partie. Je l’ai adorée car, comme je le dis plus haut, l’amour entre Solaya et Al-Kamil est très pure, sans faille. C’est un contraste saisissant avec la fin de cette partie qui est très sombre de par les horreurs que Solaya encourt au moment de la prise de la ville par les croisés. Comme je l’ai dit à Psylook, j’ai été choquée par la guerre et le procès. Solaya subit des sévices par des hommes partie en croisade pour la Terre Sainte… Quand je pense que dans le monde entier et dans les guerres, des hommes ont profité ainsi de leurs forces pour salir des femmes, ça me donne envie de vomir. 

    Jusqu'à la fin des temps

    Puis, le procès en lui-même a été une véritable mascarade. Mais pour l’époque, ce n’est pas ce qui m’a étonné le plus. Solaya qui ne souhaitais que connaître la paix, ce qu’elle a eu après bien des souffrances, est resté en vie jusqu’à la sentence final. 

    Jusqu'à la fin des temps

    La fin du roman m’a laissé un peu sur le cul. C’est vrai que rien n’annonçait un Happy End, mais je l’ai trouvé assez cruel. Quand est arrivé le mot « Fin », je suis resté interdite, me demandant « Pourquoi ? ». La fin alternative n’a su taire ma question. J’étais dérouté, déboussolée, pourquoi a-t-il fallu que la fin soit si… triste ? C’est vrai que j’aime les histoires qui se termine sur une vrai note positive, et là, je me suis retrouvé face à une fin qui m’a fait réfléchir, qui m’a pris aux tripes.  

    J’en termine ici pour l’histoire et passe au style d’écriture très particulier de Céline Guillaume. Tout le récit est écrit de façon très poétique avec un vocabulaire riche, soutenu et rechercher. C’est une grande qualité car elle sait tourner ses phrases et garde une constance que je trouve fabuleuse et redoutable. J’utilise ce dernier terme pour une raison précise. Les mots ont une force que l’auteur a su exploité de manière stupéfiante. La façon dont son récit est écrit se trouve être à double tranchant. Ça passe où Ça casse. 

    Alors, même si ce livre n’est pas un coup de cœur foudroyant, il m’aura tout de même marqué par sa puissance

    Jusqu'à la fin des temps

     Voici un petit poème d'Alphone de Lamartine qui a été cité par l'auteur à la fin du roman et que je trouve magnifique 

    "Lorsque seule avec toi, pensive et reccueillie,
    Ta main dans la mienne, assise à tes côtés,
    J'abandonne mon âme aux suaves voluptés,
    Je laisse couler les heures avec délice ;
    Lorsqu'au fond des forêts, je t'entraîne avec moi,
    Lorsque tes doux soupirs charment seuls mon oreille,
    Ou que, te répétant les serments de la veille,
    Je te jure à mon tour de n'adorer que toi ;
    Lorsque, enfin, plus heureux ton front repose
    Sur mon genou tremblant qui lui sert de coussin,
    Et que mes lents regards son suspendus aux tiens,
    Comme l'abeille avide aux pétales de la rose :
    Souvent alors, souvent, dans le fond de mon coeur,
    Pénètre comme un trait une vague de terreur ;
    Tu me vois tressaillir ; je pâlis, je frissonne,
    et, troublée tout à coup dans le sein du bonheur,
    Je me sens couler les pleurs que cette vie me donne."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yolande Blandin
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 18:25

    très belle chronique ça donne vraiment envie de lire cet ouvrage

    mais faudra que j'attende un peu avant de craquer sur cet achat

    mon banquier crie au secours !!!!

    merci de ce petit plaisir 

      • Vendredi 8 Juillet 2016 à 21:03

        Haaa contente de t'avoir donné envie de le lire =) 

        XD je crois qu'en ce moment c'est la crise pour tous le monde, comble de l'horreur c'est dans ces moments là qu'il y a de super promo :O 

         

        Bisouille ma belle et merci de ton passage ! 

    2
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 23:47
    Psylook

    Ah oui, en effet, ton avis est bien complet !

    Je te rejoins totalement en ce qui concerne les personnages (surtout celui de Lucia et Tristan - empathie zéro !)

    Dommage que ma lecture n'ait pas été aussi fluide que la tienne :(

      • Vendredi 8 Juillet 2016 à 21:13

        J'ai pas pu m'empêcher de faire quelques choses de complet, d'ailleurs j'ai eu envie d'enlever quelques mais au final, je me suis dis qu'il ne valait mieux pas xD

        XD on ne peux pas tous avoir une lecture aussi facile xD ça sera pour la prochaine LC qu'on se fera si ça se trouve =) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :